Beaucoup de retard dans mes chroniques de film, mais je tenais à parler de Pusher. Ce film fut réalisé en 1996 mais il est seulement sorti en 2006, à Paris à l'occasion des journées de promotion du cinéma.

Affiche_Trilogie

Voici son synopsis :
"A Copenhague, Frank vend de l'héroïne et fréquente le milieu de la petite criminalité. Sa dette envers le trafiquant serbe Milo l'incite à tenter un gros coup. Mais la police fait irruption pendant la transaction, et au cours de la poursuite qui s'ensuit, Frank perd à la fois la marchandise et l'argent. De rage, Frank expédie à l'hôpital son acolyte Tonny. Mais Milo commence à s'impatienter et se fait menaçant. L'urgence de rassembler une importante somme d'argent pousse Frank à multiplier les imprudences. Il va jusqu'à solliciterquelques couronnes auprès de sa mère qu'il n'a pas vue depuis longtemps.
En désespoir de cause, il achète une arme, et blesse l'homme de main de Milo avant de s'enfuir. Désormais en grave danger, il convainc son amie de l'aider à monter une ultime arnaque qui devrait lui permettre de quitter le pays dans les heures qui suivent..."

Frank
Kim Bodnia (Frank)

Le visionnage de ce film fut un choc.
Les protagonistes sont d'une brutalité ordinaire dans le milieu, rusés, pervers et veules : on est à des
siècles lumière des truands gentlemen à la façon cinéma français des années 50 - 60. Brutalité ordinaire, mais terriblement crue.
Chacun est obsédé par sa peau, par ses intérêts stricts, sans l'ombre d'un bout d'empathie, de sympathie
pour quiconque, même si les déclarations d'amitiés ne manquent pas.
Les femmes sont juste des moyens, pour faciliter une transaction, pour récupérer du fric. Elles sont
brutalisées tout du long, mais ne valent pas mieux que les hommes. Leur beauté est ici inutile.
Univers terriblement logique une fois ces prémisses intégrées.
C'est filmé comme un documentaire, du point de vue du "héros", ici Frank.
Ecoeurement ? Pas du tout. On est scotché au film tout au long de ses 95 mn grâce à une réalisation
exemplaire. On se prend même à espérer que le héros va s'en tirer. La fin se termine d'ailleurs par une interrogation : peut-il s'en sortir cette fois ?

Frank_et_Tonny
Frank et Tonny (Kim Bodnia et Mads Mikkelsen)

Les acteurs sont peu connus en France (sauf peut-être Mads Mikkelsen (Tonny), acteur danois qui a joué le rôle d'un prêtre illuminé dans "Adam's apple"). Il s'agit de Kim Bodnia (Frank) et Zlatko Buric (Milo), impressionants de naturel, même quand leur personnage est totalement faux-cul.

Milo___Zlatko_Buric


Du côté des images, on est servi : les couleurs, belles, ne servent pas à magnifier les lieux, les
personnages. Au contraire, elles soulignent l'univers minable de ces gens qui manipulent pourtant de belles sommes.
On pourrait continuer ainsi ...
Je n'ai pu voir que Pusher I. Les opus II et III semblent encore plus forts. Ils ne sont pas visibles pour le
moment dans les salles parisiennes. Attendre donc et s'il y a une sortie DVD ... vous savez ce qui vous resterait à faire.

Pusher___Critiques_Presse

Pour en savoir plus : Pusher_Dossier_de_Presse
http://www.pusher-latrilogie.com/