J'avoue avoir toujours un brin de réserve lorsque je vais voir un film "psychologique français". C'est moins risqué qu'un film réputé drôle mais ...
De plus, le visage de l'actrice sur l'affiche (Mélanie Laurent) laisse augurer d'un rôle principal tenu par une jeune fille volontaire mais fragile (ce qui est bien le cas, d'ailleurs), un peu nian nian ... mais là c'est faux.

Affiche_2

Cependant, le bouche à oreille et les critiques sur les sites cinéfils incitent à y aller tout de même. Go!
Le thème : Peut-on parler à ses parents ?
Sujet essentiel selon Jérôme Charyn et bien d'autres !
Est-ce possible quand on a 20 ans ? Ne sont-ils pas totalement englués dans une vie gris muraille, sans autre horizon que la télévision et le pavillon de banlieue ? Ont-ils seulement encore une vie sentimentale ? des ambitions ? des désirs ? Questions existentielles majeures à 1 € !
Le frère disparu répond non (patience, vous allez savoir comment).
Le nouvel ami de coeur de Lili, lui, ne répond pas, mais sans les mots la réponse est bien plus cruelle.
Et Lili ? Plutôt ouverte, elle n'a a priori qu'un seul reproche à leur faire, mais il est de taille : son père se
serait la cause du départ du frère jumeau, autrement dit d'une part d'elle même. On commence de sortir des clichés générationnels.

Paul__Kad_Merad_
Paul (Kad Mérad)


Tout de même, ce père (magnifique Kad Mérad), il pourrait avoir quelques gestes montrant sa peine, son
impuissance face aux événements, sa compassion envers sa fille. Mais non ! Il a un bon coup de fourchette. Son affection pour sa fille ne se traduit que par un conflit ouvert  avec le médecin, lui-même un peu caricatural dans sa posture de je-sais-tout-passez-votre-chemin : qui est le chef ? qui a la plus grosse ?.
Et les choses ne s'arrêtent pas : Lili reçoit des cartes postales de son frère, ce qui d'ailleurs la sauve de la
mort par anorexie, et ces cartes sont des plus agressives envers le père, ce vieux con.

A_table
Où le vieux con en prend pour son grade

Le film quitte alors ce marécage psychologisant pour s'intéresser à la nouvelle vie de Lili : la fin des études, le monde du travail, la vie sentimentale peu à peu ... et la poursuite alla Sherlock Holmes des traces de son frère.
Lors de ce jeu de piste, une tenancière d'hotel, serpillière à la main, un rien excédée par sa vie d'une platitude exemplaire, lui annonce qu'il vient de régler sa note, là, il y a à peine 5 mn.
On est accroché, on y croit. Le film est captivant, malgré la minceur de l'intrigue.
Et puis ...
... tout bascule ! Ce film prend alors une dimension vertigineuse, en dépit de quelques invraissemblances.

Lili__Melanie_Laurent_
Elles est douchée, Lili, et nous avec (Mélanie Laurent)

On pleure ! Oui, c'est pire que dans un film de Bollywood ! Cela devient d'une sensibilité formidable. Allez, on se lâche, ça fait du bien !

Pour en savoir plus : site du film

Critiques Presse
Critiques_Presse