rer

Je vous vois tous les matins et soirs dans les transports en commun ... L'ennui vous gagne. Qu'est-ce qui fout ce RER de M%$#& ???? Vos paupières sont lourdes, votre voisine de droite parle d'une pétasse à une atre pétasse sur son mobile, un enfant en face de vous gigote sur son siège et OOOOH, MON COSTUME !!! Qu'est-ce qu'elle fout sa mere ???

kid_rer

Sa mère ? Elle fait son Sudoku et ignore les trépinations fantastiques de son rejeuton. Il faut évacuer ce stress, cette tension !!! Oui mais comment ? Ecouter de la musique ? Oui, c'est très bien ... Mais j'ai mieux ! Lire un Donald Westlake ! Faites moi confiance, vous en voudrez moins au RER de trainer en lisant ce bouquin ! En revanche, la voisine-de-droite-qui-parle-d'une-petasse-à-une-autre-petasse risque de vous agacer encore plus !!! Donc Musique + Westlake = Isolement !!! Reste le mioche mal élevé ... Fouttez lui un coup de latte dès qu'il vous retouche sans que la maman ne vous voit ok ? Pour le coup, le Sudoku est votre allié. ET QUI RECOMMENCE PAS A ME FAIRE CHù$# LE MIOCHE OK ???

azt_ques_dansants_donald_westlake

Aaaaaaaah enfin seul ... Plongeons ensemble (mais seul) dans ce roman de Donald Westlake de 1974 intitulé Aztèques dansants (elle est horrible cette couverture). C'est koitess donc que ça ... Westlake a la particularité d'axer un roman sur une intrigue ... completement loufoque, absurde mais qui tient solidement la route ! On se demande tres rapidement, par exemple, comment un polar peut tourner sur 400 pages autour d'un bout d'os (Histoire d'Os) ...Ici, une statuette représentant un Prêtre Azteque Dansant en or et aux yeux d'émeraude a disparu ... enfin, pas tout à fait disparue. Une confusion dûe à un ecart de prononciation (à hurler de rire) a fait intervertir deux colis. La course folle peut démarrer.

Les personnages de Westlake sont excessivement humains (tiens, cela me rappelle un autre livre de Westlake ça ...), il nous [OOooooh, MON COSTUME J'AI DIT !!! TIENS, PRENDS CA SALE GARNEMENT !!!] plonge dans leur "réflexion" à tout bout de champs avec un humour décapant. Les paragraphes se suivent et ne se ressemble pas : sa manière d'écrire dépend du ou des personnages au centre de l'action. Je me souviens de deux scènes en particulier où je n'ai pu me contenir de rire dans mon train.

donald_westlake

Le maître Donald Westlake

Donald Westlake réussit parfaitement à nous faire rire tout en nous perdant dans une quête absurde mais irrésistiblement attachante. Bravo ! Un énorme bravo également à Jean Esch qui réussit une fois encore une traduction fantastique !

Verdict : 5/5 !!

commander_100x30_0230